UNC section Montoise

Le président, Jean-Loup Cesbron vous souhaite la bienvenue sur le site de la section montoise de l'Union Nationale Des Combattants.

Nos coordonnées : U.N.C. section montoise, 4 avenue de saint-sever, 40280 SAINT PIERRE du MONT,

tel : 06.69.44.09.47, E-Mail : contact@unc-sectionmontoise.fr

Histoire de la section : La section montoise aurait ses origines vers les années trente ce qui correspond à l'achat de notre ancien drapeau en 1936. Suite à une chute des effectifs elle a subit une refonte en 1993 et depuis n'a eu de cesse d'incorporer dans ses rangs de nouveaux adhérents provenant particulièrement des nouvelles générations (OPEX) (125 à l'effectif au 01.03.2012). Le président qui a pris ses fonctions le 1er juillet 2004 a succédé au colonel (H) Pierre ADALVIMART et au général Jean BOUGUIGNAT qui en avait été le président pendant de nombreuses années.

Sa situation géographique; à la préfecture des Landes lui permet d'accueillir dans ses rangs des adhérents résidant dans les communes proches de la ville et sur 22 communes.

Histoire de l'Union Nationale des Combattants : Le père BROTTIER, aumônier des armées et Georges CLEMENCEAU sont les instigateurs de la création de l'Union Nationale des Combattants qui a vu le jour le 26 novembre 1918. La devise en a été dès le début : "UNIS COMME AU FRONT". Le Développement de l'U.N.C; fut rapide. Partout sur le sol de la France métropolitaine, des sections se créent, qui se rassemblent en groupes départementaux. Le mouvement s'étend peu après à la France d'outre-mer. La fin de l'année 1944 marque après les années d'occupation la renaissance et le nouveau départ de l'U.N.C. Dans le même temps, elle accueille les combattants de 39-45, puis d'Indochine et de Corée. Enfin, en 1956 arrivent les premiers combattants d'Afrique du nord. Depuis la fin de l'année 1994 les premiers combattants des O.P.E.X. et des missions extérieures commencent à rejoindre les rangs de l'U.N.C.

Les buts et missions de l'U.N.C. :

  • Associer les hommes et les femmes qui ont porté l'uniforme pour la défense de la France pendant les conflits ou au titre du service national.
  • Promouvoir, maintenir et développer entre tous les membres des liens d'amitié et de solidarité.
  • Rassembler ceux qui veulent participer à la défense permanente de la France.
  • Assurer la défense des intérêts des adhérents par des actions d'entraide.
  • Permettre la rencontre et le dialogue entre des personnes d'origines et d'opinions différentes, conscientes d'être unies par les intérêts supérieurs du pays.
  • Apporter un témoignage et des réflexions afin de participer à l'esprit de défense.
  • Contribuer à la formation civique des jeunes générations par le TEMOIGNAGE.
  • Missions au niveau de la section montoise :
  • Les ressortissants de l'O.N.A.C. : Suivi et préparation des dossiers d'invalidité et d'attribution du titre de reconnaissance de la nation, de la carte du combattant et de la retraite du combattant.
  • Les autres personnels : Préparation et suivi des travaux de décorations pour les ayant droit, aide à la recherche de travail pour les jeunes "anciens combattants".
  • Pour tous : Resserrer les liens entre les anciens combattants de toutes les générations de feux, présence du maximun d'adhérents aux cérémonies officielles nationales ou autres et enfin, maintien des traditions et respect du devoir de mémoire.
  • Les différents modes d'adhésion à l'Union Nationale des Combattants :
  • Membres actifs : Militaires des forces armées d'active ou de réserve, personnels civils qui ont participé à des opérations de guerre, de maintien de l'ordre ou de la paix et à des missions humanitaires, veuves de guerre ou d'ancien combattant, tous les militaires qui ont servi sous les drapeaux (soldats de France)
  • Membres sympathisants : Tous les personnels souhaitant participer mais qui ne pourraient être membres actifs.
  • Membres bienfaiteurs : Est membre bienfaiteur toute personne qui verse une cotisation ou un don à l'association sans être membre actif ou sympathisant.
 

Actualités

01/01/1970 - Le site du SGDSN a changé !

DOSSIER DU MOIS

Quiconque s’est déjà intéressé à l’Empereur Napoléon connaît, du moins du nom, la bataille d’Austerlitz. Triomphe absolu du ‘’génie’’ stratégique de Napoléon Ier, elle est, aujourd’hui encore, toujours enseignée comme modèle dans les écoles de guerre du monde entier. Victoire impériale mais gagnée par les vétérans des guerres révolutionnaires contre les armées austro-russes, celles qui avaient voulu écraser la Révolution Française pendant des années, elle est comme le parachèvement d’une lutte qui a commencé sur les pentes de Valmy en septembre 1792. Pour la première fois, la France s’affirme comme le maître de l’Europe au nom des idéaux qui l’ont rendu ennemie des pays où règnent encore les rois de l’ancien régime. Victoire totale également car rarement une défaite n’aura autant été consommée par une armée qui croyait si fort en sa victoire. Triomphe, victoire, Austerlitz reste présente aussi comme la bataille qui se déroule à la perfection pour l’Empereur qui, dans les jours précédant ce fameux 2 décembre, a tout planifié, tout ordonné, tout fait pour gagner sa bataille. Perfection stratégique et tactique ? On peut le dire ainsi…si ce n’est que, vers 12 heures 30, ce 2 décembre 1805, tout aurait pu basculer dans le sens inverse alors que les fantassins français du maréchal Soult, chargés de s’emparer de la clé du champs de bataille, le plateau de Pratzen, vont voir déboucher, dans quelques minutes, la formidable charge des plus belles unités de cavalerie de l’époque moderne à savoir les régiments de la Garde à cheval la Garde Impériale Russe du Tsar Alexandre Ier….

Lire la suite    

phototheque
Plan du site | Mentions légales | Recommander ce site | ADN - Tous droits réservés